• Route du Rhum... Réponse du skipper Erwan Le Roux

    Avant de partir en vacances, nous avions envoyé un message à deux skippers : Erwan Le Roux et Tanguy de Lamotte.

    Voici la réponse d'Erwan, reçue cette semaine :

     
    Bonjour les enfants 
     
    Merci de me suivre durant la course. Vous savez je vais être seul en mer durant 15 jours alors vos messages, vos encouragements et vos questions vont me permettre de ne pas penser pendant quelques minutes à ma course et au stress qu’elle peut provoquer.
    Merci pour vos messages  
     
    Comment vous sentez-vous à quelques jours du départ ? Actuellement, je suis tranquille mais on sent que la pression montera d’un cran plus on s’approchera du 2 novembre.
    Pourquoi avez-vous choisi de faire cette course ? Les courses en solitaire et en multicoque sont très rares. De plus, c’est mon rêve depuis que je suis petit. Je voyais partir les bateaux quand j’étais jeune.
    Pourquoi avez-vous choisi ce bateau ? Ce bateau c’est vraiment le meilleur. Il a tout gagné : les grands prix ; 2 transat Jacques Vabre, ….
    Comment vivez-vous dans votre bateau ? L’intérieur doit-être si étroit… 
    D’une part je suis en solitaire donc j’essaye de m’organiser et ranger au maximum (comme vous pouvez le faire pour vos chambres) pour moi seule c’est suffisant. Après je ne prends que l’essentiel - un petit sac de couchage, 2/3 vêtements et une casserole pas de matelas, pas d’assiette , …..
    Comment allez-vous vous nourrir sur le bateau ? 
    Comme vous à terre, mais j’adapte juste mes repas à mon réchauds, 3 repas/jour et un goûter entre 3 000 et 4 000 calories/jour
    Comment dormez-vous alors que le bateau avance ? 
    Sur une transatlantique en solitaire en multicoque et surtout en course je dors très peu - entre 4h et 5h de sommeil par jours mais jamais d’un coup je fais de petites siestes entre 10 et 20 minutes le plus possible. On appel ça fractionner notre sommeil.
    Comment faites-vous s’il n’y a pas de vent ? 
    Dans ces cas là le plus difficile est de réussir à garder le maximum de lucidité, afin d’utiliser le moindre souffle de vent pour avancer dans la bonne direction. Mais j’ai horreur de ces situations.
    « Route du Rhum... questions aux skippers.Route du Rhum : suivre l'avancée des bateaux. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :